LP "Un été caniculaire"

by Monsieur Roux

/
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
02:43
8.
9.
10.
11.
12.
13.

about

Premier indice : l’emballage de Un Été Caniculaire, parfaitement connoté années soixante, précise que ce disque peut être utilisé avec un lecteur mono. Deuxième indice : l’artiste se déclare prêt à offrir une bière à ceux qui tenteraient de négocier sur Internet un exemplaire réservé à la presse de cet album. Troisième indice : une chanson légère (« Tant de chiens ») peut toujours en cacher une autre, plus sinistre (« Monsieur Berger », terrible comme un poème de Jacques Prévert, et où une fleur bleue carnivore fait écho à la fleur bleue contondante de l’immense Boby Lapointe).

Deux ans après la distribution nationale – et le succès qui l’a accompagné – de « Petit rasta », Monsieur Roux, ou Mr. RouX, bref, le groupe réuni autour du Rennais Erwan Roux, nous promet que l’été sera chaud. Pour ce, on a briqué ukulélé, banjo, harmonica, et autre guitare acoustique, accrédité que l’Amérique n’est jamais très éloignée si on nage longtemps dans sa tradition musicale, et plongé les textes dans l’acidité d’un journalisme d’opinion. Car l’apparence convenable du garçon (et sa douce voix râpeuse) ne fait illusion que jusqu’au premier refrain, et l’affirmation que les Marie-Chantal ne sont jamais très étrangères aux Marie-Salope.

L’univers de Monsieur Roux s’approche alors à bout touchant des mélodies d’un Thomas Fersen (« Dans la lune »), de la raucité haletante d’Hugues Aufray, voire de l’imaginaire d’un Brassens (il y a quelque chose des imbéciles heureux nés quelque part dans « C’Était mieux avant »). Dans le drôle défilé des drôles de personnages de ces chansons, se bousculent le Major Tom de Bowie (« Des araignées au plafond »), quelques révérences aux Beatles (l’introduction et les arpèges de guitare de « Bienvenue au paradis », en réminiscence de « Strawberry Fields Forever »), et le grasseyement brinquebalant de Tom Waits.

Puisque c’est de là que l’on vient tous, même si, comme le rappelle chaque vers, on ne sait pas où l’on va. Puis, on rend bien vite au Breton ce qui lui appartient : la perception aiguë de ces gens de peu qui votent utile, toutes ambitions éteintes, sa défiance extrême face à la société du spectacle (hilarant « Le Cowboy bling bling »), et la pudeur face aux histoires d’amour, qui finissent mal, en général (« 3870 secondes », ou la ballade de la femme qui, un jour, ne rentre pas à la maison).

L’album s’achève avec l’évocation de ces voyages un peu dérisoires, et tellement enchanteurs, à l’issue desquels on finit toujours par se retrouver à son point de départ. Voilà : sans bastingage ni ceinture de sécurité, Un Été Caniculaire offre un beau voyage, au royaume d’un talent discret de la chanson francophone, pudique et incisif comme un futur grand.

Christian Larrède - Music Story

credits

released June 10, 2009

Enregistré en novembre 2008 au Studio Rising Sun à Brussels.
Réalisé par Bruno Green. Prises de son par Erik Orthuon

Guitares électriques, acoustiques, mandoline, ukulélé, banjo, choeurs : Bertrant Thepaut
Batterie, percussions, choeurs : Mathieu Lésiard
Contrebasse, choeurs : Kevin Gravier
Guitare électrique, acoustique, claviers, voix : Erwan Roux
Piano, orgues : Thomas Schaettel

tags

license

all rights reserved

about

Monsieur Roux Rennes, France

Achetez et téléchargez ici l'intégralité des chansons de Monsieur Roux. Directement du producteur au consommateur.

contact / help

Contact Monsieur Roux

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Le cow boy bling bling
E
C'est le cowboy bling-bling aux allures de gangster
Bimbo, merco et main sur le revolver
Et si la pouliche a remplacé l'étalon
A B
Le cowboy veut montrer qu'il en a bien dans le pantalon

E
Petite frappe de banlieue cossue
Lunettes américaines et balai dans le cul
Le cowboy bling-bling voudrait jouer les grands
A B
Mais ses talonnettes ne trompent pas un enfant de dix ans

G A E
Et tous les pires des pires des pires des desperados
G A E
De ceux qui vendraient leur mère pour moins d'un euro
G A
Ont rejoint le cowboy bling-bling et sa clique
C B
Pour le grand hold-up de la république

Surgie d'on ne sait où, sans qu'on l'ai sonnée
Tel un Vercingétorix aux dents limées
Calamity Jane apparaît au loin, royale,
Pleine de bravitude mais aussi con que son cheval


Se verrait bien jouer les Robin des Bois
Faire la nique aux cowboys aux abois
Mais le temps que lui vienne le début d'une idée
Le cowboy bling-bling aura déjà tout raflé

Car dans les westerns modernes comme dans la vie
Celui qui gagne à la fin n'est pas toujours le gentil
Et le cowboy bling-bling en bon fermier de L'Ohio
Sait que le peuple se gère comme un troupeau de veaux

Enfermés dans leurs réserves, les indiens
Se saoulent la gueule au mauvais vin
Cherchent en vain à remettre la main sur le grand-père
Le dernier a avoir enterré la hache de guerre

Mais vas-y déterre grand-père !
Il y a des coups de tomahawks dans la gueule qui se perdent
Je préfère mourir avec le poing en l'air
Que de vivre le nez dans cette merde

Chez tous les Comanches des réserves de Saint-Denis
Comme les Apaches des hautes plaines du Berry
On entend monter le vent de la colère
Contre le cowboy bling-bling aux allures de gangster

Fais gaffe à tes fesses cowboy bling-bling !
Fais gaffe à tes fesses cowboy !
Track Name: Tant de chiens
Parfois quand tu n'es pas content
Tu grognes et tu montres les dents
Tu baves, tu parles en aboyant
Tu voudrais être impressionnant

Parfois juste pour te la péter
Tu te fais les poils hérissés
Tu t'essaies à des regards méchants
C’est sûr, c'est toi le dominant

Parfois quand tu te prends pour un chien
Et que tu t'énerves pour un rien
Il ne faudra pas pigner si on finit par te cogner

Parfois quand passe une femelle
Petit chien-chien amoureux d'elle
Tu renifles, tu roules des mécaniques
C'est ta façon d'être romantique

Mais à trop faire le mâle en rut
Et à les prendre pour des putes
Tu vas encore te finir à la main
Ou sur la jambe de ton copain



Mais quand tu te prends pour un chien
Et que tu t'excites pour un rien
Il ne faudra pas pleurer
Si on finit par te castrer

Parfois quand passe un étranger
Petit chien-chien bien dressé
Tu hurles au loup, à l'immigré
T'as peur qu'on te pique ta pâtée

Branle-bas de combat
La meute aux abois
Pisse aux quatre coins
De ton petit chez toi

Marque à l'urine ton territoire
Imbécile heureux d'être né quelque part

Parfois quand tu te prends pour un chien
Et que tu t’énerves pour un rien
Il ne faudra pas pigner
Si on finit par te piquer

Mais si tu es un beau bon chien-chien
Je te retournerai sur le dos
Caresser le ventre avec la main
En te disant que tu es beau

Petit chien-chien à sa maîtresse
Petit roquet de la pire espèce
Sûr que le jour où tu pourras
Te sucer tout seul ça te détendra.
Track Name: Un été caniculaire
Je veux un été caniculaire
Des concours de t-shirts mouillés
Des tartines de crème solaire
Sur mon joli teint halé

Je veux du soleil dans mon été
Un nez rouge, des cloques sur le dos
Profiter d´ mes congés payés
Pour choper le cancer de la peau

Pour le réchauffement climatique
J´ fais des tours de périphérique
Aux heures de pointe en plein été
Je reste en première pour mieux polluer

Moteur qui chauffe, climatisation
Pour plus de précaution
On n´est jamais trop sûr
Quand il faut aider la nature

Je veux un été caniculaire
Des crises de palu à Berck Plage
Des hécatombes de centenaires
Et ma part de l´héritage

J´ veux du soleil à en crever
À en sécher sous les toits
Baisser les prix d´ l´immobilier
C´est pas si compliqué, tu vois

Mais quand on est capitaliste
On a le sens du sacrifice
On peut bien buter mémé
Si c´est pour sauver le marché

Une balle dans la tête, c´est vulgaire
On n´est pas non plus des gangsters
Une canicule, c´est bien plus classe
Ça fera plaisir aux marchands de glaces

Je veux un été caniculaire
De la sueur en veux-tu, en voilà
Pleurer sur la tombe de grand-mère
En tongs et bermuda

J´ veux du soleil à la pelle
Et tout le magot à mémé
C´est vrai qu´ la misère est plus belle
Dès qu´on s´ met à suer des pieds

Mais quand on est un gagnant
On prend les choses du bon côté
Vaut mieux mourir bien vivant
Que d´ vivre à moitié décédé

Chère grand-mère, soyons honnêtes
Tu devenais acariâtre
Tu déraillais, perdais la tête
Parait même que tu votais à droite!
Track Name: Le vote utile
J'en ai fait bien des rêves
D'absolu, de liberté
Oui, mais au « marche ou crève »
Moi, j'ai choisi de marcher

Au pas de préférence
En rang dans le troupeau
Tous à la même cadence
On piétine nos idéaux

On m'a tellement raconté
Qu'on fait pas ce qu'on veut
Que j'ai fini par intégrer
Le contentement de peu

Je mangerai ce qu'on me donnera
En disant c'est comme ça
Et je regarderai de haut
Tous mes anciens idéaux
Et tous mes rêves inutiles
Et je voterai utile

Et d'avoir le poing levé
A hurler des slogans
Au bout du compte rien n'a changé
On rentre dans le rang

Pour le confort bourgeois
D'un bel appartement
La sécurité de l'emploi
Et le bonheur des enfants



A quoi sert de s'enrager
Quand on a pour réconfort
5 semaines de congés payés
Avec la vue sur le port

Assis face à la mer
Le cul sur mes regrets
Ce soir je lève un verre
A ce que je n'ai pas osé
A tous mes rêves inutiles
Et au vote utile

Enfermé à double tour
Dans ma résidence protégée
Du monde qui m'entoure
De la vie et ses dangers

Et si j'ai tué depuis longtemps
Les monstres sous mon lit
La peur est trop souvent
Bien plus qu'une vieille amie

Et quand je marche le soir
Il m'arrive maintenant
De changer de trottoir
Face à un jeune en survêtement

Ca fait rire mes enfants
Qui sont pleins d'idéaux
Mais qui devenus grands
Je l'espère regarderont de haut
Ma pauvre vie inutile
Et le vote utile.
Track Name: Marie Chantal
Marie-Chantal
Ô mon bel amour
Je ne te voulais pas de mal
Je t´aimerai toujours
Mais tu es partie
Pour un long voyage, comme mamie
Et je sais qu´ tu reviendras pas
Je connais les filles comme toi

Et je reste seul avec moi
Dans ce tout petit studio
Il reste pas grand chose de toi
Que des morceaux dans le frigo
Ton cœur qui bat plus pour moi
Mais aussi ton foie et tes reins
"On mange pas assez d´abats"
M´avait dit le médecin

Moi, je savais bien
À ta façon de m´éviter
Que tu m´aimais bien
Mais que t´osais pas me l´avouer
Marie-Chantal, petite cochonne
Tu cachais bien ton jeu
J´aime pas les filles polissonnes
J´ préfère quand elles résistent un peu

Et on peut dire qu´à ce niveau-là
Tu as bien résisté
Il a fallu reprendre plusieurs fois
Avant que t´arrêtes de bouger
Mais la hache, ça prend du temps
Ça donne des ampoules aux mains
Et la tronçonneuse, c´est gênant
Et ça dérange les voisins

Et les voisins
Justement, ce sont tes parents
Moi qui ai toujours pris soin
D´être bien avec mes beaux-parents
Je dois t´avouer Marie-Chantal
Que depuis que tu es partie
J´ les trouve pas dans leur état normal
Je crois qu´ils se font du souci

Pas tant que moi, ma chérie
De pas te sentir dans mes bras
J´en dors pas la nuit
Je ne pense qu´à ça
Mais l´odeur de ta peau
Je la retrouverai bientôt
Dès qu´elle aura fini d´ sécher
J´en ferai des taies d´oreillers

Marie-Chantal, Marie Salope
J´ai des bouts de toi plein les dents
Aussi sèche qu´une escalope
Qu´on aurait fait cuire trop longtemps
J´ai des aigreurs d´estomac
Tout s´est fini si rapidement
En amour, à chaque fois
Je ne sais pas prendre mon temps

Heureusement, il m´ reste ta sœur
Qui attend, bien installée,
En morceaux dans l´ congélateur
Avec du persil plein le nez
Et je sais maintenant
Que les humains sont des biftecks
Qu´il faut saisir violemment
Si on veut qu´ils soient digestes
Track Name: C'était mieux avant
Mon grand-père me dit souvent
Que c´était bien mieux avant
Quand les bonnes femmes marchaient au pas
Que les gamins se rebellaient pas
Tu pouvais bien cogner bobonne
Sans que ça dérange personne
Aujourd´hui tu lèves le petit doigt
Elle file direct au commissariat

Allez, raconte-moi mon vieux
Tes histoires du temps qu´était mieux
Du temps où même les voleurs
Avaient le sens des valeurs
C´est vrai que tes petits trafics
Pendant la dernière guerre
C´était quand même plus chic
Que de chourer les scooters

Mais moi, les vieux radoteurs
Ça finit par me saouler
Alors vivement Alzheimer
Tu nous feras moins chier, pépé

Mon père, lui, est ouvert d´esprit
Faut dire qu´il a fait 68
Mais il dit quand même souvent
Que c´était bien mieux avant
Quand les jeunes voulaient changer
Le monde, la société
Aujourd´hui, ils ne pensent qu´au pognon
À vingt ans, ce sont des vieux cons

Allez parle-moi d´ révolution
L´ cul posé dans ton salon
Et fais mine de t´étonner
Que je sois désabusé
C´est vrai qu´ les vieux de 68
Ça devrait me faire rêver
Mais Glucksmann ou Cohn-Bendit
Serait peut-être temps de les changer

Excuse-moi papa
Surtout te vexe pas
Mais si je suis un con
C´est peut-être ton éducation

Mon grand frère est socialiste
C´est son côté humaniste
Mais il dit quand même souvent
Que c´était bien mieux avant
Quand les jeunes pouvaient espérer
Trouver un travail, s´installer
Aujourd´hui l´avenir est bouché
Y a même plus de quoi se loger

Allez frérot, fais-moi pleurer
Sur les prix de l´immobilier
C´est si dur d´être propriétaire
Même quand on est fonctionnaire
Mais avec ton boulot à vie
Ta rombière, ton pavillon
Dans moins d´ dix ans, j´ te parie
Qu´ tu nous feras une bonne dépression

Excuse mon désespoir
Mais quand je vois ta vie
J´ai du mal à croire
Que le travail épanouit

Même mon p´tit frère qu´a quinze ans
Mais c´est de son âge d´être un gland
Nous dit aussi quand même souvent
Que c´était bien mieux avant
Mais son avant, moi, j´y étais
Et je sais que c´est pas vrai
Le meilleur reste à venir
Ça pourra pas être pire
Track Name: Dans la lune
Moi, je vis peinard
Dans ma lune à l'écart
De ce monde qui fout le camp

Qui joue à la guerre
Comme d'autres jouent au poker
Et qui perd tout le temps ?

Pas les trouffions au chaud
Dans leurs beaux chars Dassault
Qui regardent couler le sang

Ca fait des ruisseaux
De haine pour les marmots
Qui deviendront des torrents

Dans ma lune à l"écart
Quand revient le soir
Je m'ennuie de temps en temps

Le monde est si beau
QUand on le voit d'en haut
Même si on ne sait pas vraiment

Si les lumières qui brillent
Sont celles d'une ville
Ou d'un bombardement

Ca fait des feux d'artifices
Comme des rêves qui finissent
Là, dans le firmament

Dans ma lune à l'écart
Quand il se fait tard
Je m'endors en rêvant

Que là bas sur la terre
Il n'y a plus la guerre
Et que demain en me lèvant

Plus de chars d'assaut
Ni de généraux
Et tous ces buveurs de sang

Auront pris avec eux
Leur patrie et leur bon dieu
Et auront foutu le camp
Track Name: Monsieur Berger
Il est sorti Monsieur Berger
De sa boucherie un peu plus tôt
Les clients de fin de journée
Ne verront que ses rideaux

Contre son cœur bien emballée
Une bavette d'aloyau
Mais peu importe le paquet
Ce qui compte, c'est le cadeau

Refrain :
Ta fleur bleue carnivore
Fait peur aux demoiselles
Le rouge du tablier
Sur le blanc des dentelles
Elles t'envoient sur les roses
Te parlent de myosotis
Tu n'emballes pas autre chose que de la chair à saucisse

Dans les boulevards industriels
Tu promènes tes gigots
Qui finiront à la poubelle
Et tu relèveras le rideau

Sur une journée toujours la même
Où on te verra à ton étal
Arrachant les plumes des poulets
Comme on arrache des pétales

(Refrain)

Les cœurs que tu découpes au hachoir à main
Ne saigneront jamais autant que le tien.
Track Name: Fais moi peur
Allez sors de ta boite à malheurs
En ouverture du 20 heures
Une bonne guerre nucléaire
Une grave crise pétrolière

L'arme à l'œil, larme à la main
Protège moi des Sarrasins
Des hordes de gueux sanguinaires
Qui attendent à nos frontières

Prêts à tuer femmes et enfants
A mettre à feu et à sang
Notre beau pays si beau
La tour Eiffel, Jean-Pierre Pernault

Fais-moi peur…

Au sommaire comme tous les soirs
Précarité et désespoir
Taux de chômage astronomique
Et grave crise économique

Le Président, le regard triste
Dit qu'il faut faire des sacrifices
Travailler plus, vivre comme un con
C'est sûrement ça la solution

Allez prend ce qu'on te donne et tais-toi
Et estime-toi heureux comme ça
Il faudra bien rembourser
Ton emprunt immobilier

Fais-moi peur…

Avec ma retraite complémentaire
Mes cinq minutes de marche par jour
Mon hygiène de vie exemplaire
J'ai encore de beaux jours

Mais avachi devant la télé
Le journal télévisé
Jean-Pierre Pernault, saint-patron des cons
Donne-moi l'absolution

Un pédophile libéré
Est ce que j'ai bien fermé à clefs ?
Une bande de kamikazes
Est ce que j'ai bien fermé le gaz ?
Et l'épicier en bas de chez moi
La branche armée d'Al-Qaida
Deux roumains dans le métro
Je surveille mon sac a dos
L'air chafouin de mes mioches
Faudrait pas qu'ils me fassent les poches
Le sourire triste de ma femme
A-t-elle déjà eu un orgasme ?
Et ma gueule devant la glace...
Et ma gueule devant la glace...

Fais-moi peur…
Track Name: 3870 secondes
3870 secondes et des poussières

Un peu longues

J'attends seul sur le sofa

L'horloge du salon n'avance pas.



Un paquet de cigarettes, du Maurier
Des allumettes
O met quand même pas trois heures
A rentrer du dépaneur
Le retour a la maison
D'habitude, c'est pas si long.

3970 secondes et des poussières
Un peu trop longues
J'entends déjà tes pas arriver
Mais rien ne bouge dans l'entrée.
T'as peut-être croisé ta copine
Ou le fils de la voisine

Qui t'a emmené faire un tour
Avec sa petite gueule d'amour
Moi je rumine mes idées noires
J'imagine les pires histoires

4280 secondes et des poussières
Vraiment longues
J'entends au loin hurler les sirènes
T'as gagné, j'ai la chienne

De te revoir en portrait
Sur une petite pinte de lait
Si t'arrives dans une seconde
Je t'embrasse et je te gronde
T'en fais vraiment qu'à ta tête
J'ai même plus de cigarettes
Track Name: Des araignées au plafond
Je suis seul sur la Terre
Accroché à mon réverbère
Tour de contrôle, je suis perdu
Major Tom, où es-tu?
Y a pas d´ vaisseau spatial
Dans ma tête, y a même plus d´étoiles
Sous mes yeux, c´est tout noir
Ma vie, c´est qu´ des bobards

Et je m´invente des amis
De surprise partie
Des jeunes filles en nage
Qui dansent dans mon garage

Je suis bien dans ma tête
On est plein, c´est la fête

Il y a des cafards dans ma raison
Des araignées au plafond
Des chèvres de monsieur Seguin
Accrochées à tous les jardins
Qui cherchent une plage
Sous l´herbe, les alpages
Un vert un peu plus vert
Et d´autres réverbères

J´ n´en fais qu´à ma tête
Comme la petite Blanchette
Tous les loups affamés
Je n´en ferai qu´une bouchée


Je suis bien dans ma tête
On est plein, c´est la fête

Je suis invincible, ce matin
Je n´ai plus peur de rien
Accroché à mon réverbère
Je défie la terre entière
Allez, cogne-moi la tête contre les murs
Tu verras comme elle est dure
Fais-moi tournoyer
Comme un pitbull enragé

Je m´envolerai doucement
Sur mon tapis volant
Salut à tous les terriens
À la chèvre de monsieur Seguin
Track Name: Bienvenue au Paradis
Mes amis sont partis pour le purgatoire
J'attends mon tour en patientant
Pour m'occuper, je raconte d'horribles histoires
A des monstres ventripotents

Comme tous le monde, j'ai caché les miens sous le lit
Entre des livres un peu coquin
Les filles nues se transforment en monstres la nuit
Elles danseronnt jusqu'au matin

En attendant le purgatoire, je fais mon mieux
Pour gâcher ma vie

Je danse tous le soir du mieux que je peux
Sur des cubes au "Paradis"

Mes amis sont partis pour le purgatoire
Drôle d'endroit pour investir
Les enfants joueront en sûreté sur les trottoirs
En rêvant de partir

Moi, je vis loin de la, entouré de gens beaux
Toute seule avec mes dents pourries
Les vies la nuit, sont toujours bien comme il faut
On s'y ennuie aussi

En attendant le purgatoire, je fais de mon mieux
Pour gâcher ma vie

Les vie sans histoires ne sont pas celles que l'on veut
Pour danser au "Paradis"

Mes amis sont parti pour le purgatoire
J'y retournerais demain
S'il n'est pas trop tard
Enfin, enfin...
Track Name: Les voyages (Vazaha's blues)
D DMaj7
J´ai fait bien des voyages
G D
Aux allures de naufrages
G
Traversé bien des mers
D
La tête à l´envers

Dégueulé mes boyaux
Sur le bord d´un cargo
On fait moins le fier
Quand on a le mal de mer

Bm A
Moi qui me voyais
G D
Voyageur élégant
G
À la Ernest Hemingway
D
J´avais du vomi plein les dents

Mais le style aventurier
Désolé, je l´avais pas
Je puais des pieds
Et j´avais les cheveux gras

Sur une plage tropicale
Belle comme une carte postale
À l´ombre d´un cocotier
Voir le soleil se coucher
Paysage idyllique
Si on oublie les moustiques
Les mukafus affamés
Et les déchets échoués

Dans des hôtels miteux
Je me suis fait des amis
Des cafards affectueux
Des punaises, des souris
Couvert de boutons
Je comptais les araignées
Que j´avais au plafond
Bien accrochées

J´ai même vendu mon âme
Pour les bras d´une femme
Un peu trop joyeuse
Pour être vraiment sérieuse
Une fille de mauvaise vie
Oui, mais de bonne compagnie
Qui m´a vidé d´ ma monnaie
Pendant que je dormais

Avec mon cœur d´artichaut
À la place du cerveau
Je suis tombé, ça craint
Amoureux d´une putain
Je suis un mac au grand cœur
Un séducteur de pays chaud
Mais est-ce bien la chaleur
Qui me rend soudain si beau?

Et quand j´en aurai marre
De changer tous les soirs
De femme et de lit
Je reviendrai au pays
Pour me retrouver
Me ressourcer, rassasié
Mais dans le fond de mon lit,
Mon Dieu, comme je m´ennuie!

Je vendrai ce confort
Ces choses qui ne servent à rien
Pour revenir au Port
Et repartir demain
Retrouver un instant
La douceur des alizés
Le goût enivrant
De la liberté